Election du nouvel exécutif de la Métropole de Lyon : réaction du MoDem Rhône & Métropole de Lyon

Communiqué de presse du 11/07/2017

Le Mouvement Démocrate du Rhône & de la Métropole de Lyon a pris acte de la composition du nouvel exécutif de la Métropole de Lyon, élu ce lundi 10 juillet 2017.

Si c’est par la force d’une démission obligatoire de celui qui en fût le 1er Président et le co-initiateur historique, avec le sénateur MoDem Michel Mercier à qui nous rendons hommage, cette élection marque une étape importante dans la prise de maturité de cette collectivité. Avec le départ de Gérard Collomb de sa Présidence c’est la page de la fondation et de l’installation de cette collectivité qui s’achève, et une nouvelle page de son développement qui doit s’ouvrir.

Ce nouvel exécutif est sans conteste l’expression du génome de cette collectivité d’un nouveau genre, transmis par ceux que nous pouvons appeler ses pères fondateurs. Il est constitué d’un rassemblement large des sensibilités et de complémentarité des compétences, que nous saluons.

Le triumvirat qui a été appelé à sa tête représente cette génétique et cette complémentarité. Nous nous en félicitons et apportons nos pleins encouragements à ceux qui le composent.

David KIMELFELD, tout ancien 1er fédéral du Parti Socialiste qu’il est, a depuis longtemps su dépasser les logiques partisanes dans l’intérêt général. Il a efficacement secondé Gérard Collomb ces dernières années et apporte la garantie d’une continuité des actions publiques. Nous connaissons sa conviction d’un nécessaire rassemblement large et constructif des sensibilités qui s’expriment sur notre territoire. Pragmatique, il est de ceux issus de la gauche qui sont conscients que toute logique sociale redistributive des richesses nécessite d’abord leur production. Nous saluons donc son élection comme Président de la Métropole de Lyon. Nous resterons toutefois vigilants quant à sa détermination à respecter la voix et les intérêts de tous les territoires métropolitains. Sans nier le rôle central et moteur que doit avoir la Ville de Lyon, ce doit être dans la perspective d’insuffler ce dynamisme à tous nos territoires, pas à en être l’aspirateur.

Sur ce point, la présence de Marc GRIVEL au poste de 1er Vice-Président, élu sans étiquette issu du groupe Synergie, qui a toujours été un défenseur ardent de ces territoires métropolitains périphériques est pour nous un gage de confiance et l’expression de cette nécessaire diversité des sensibilités et des compétences que nous appelions de nos vœux. Il aura un rôle essentiel dans la recherche d’une proximité de l’action et du débat métropolitain avec l’ensemble des populations qui composent notre territoire.

La désignation de Fouziya BOUZERDA, issue du centre-droit, membre du MoDem, comme 2ème Vice-Présidente, vient compléter ce triumvirat. Nous nous en félicitons, la saluons, et l’encourageons vivement. C’est un message important et encourageant, qui vient conforter l’idée d’un dialogue véritable des sensibilités et d’un souhait, à ce stade, de donner une résonnance locale au grand chantier de recomposition politique nationale actuellement à l’œuvre. De part les compétences qui sont les siennes, notre Métropole est, avec la Région, l’échelon où peuvent et doivent se construire les dynamiques et les actions concrètes, support de développement d’une véritable social-économie. Dans cette optique, le profil de compétences, la sensibilité, le dynamisme, et l’engagement de Fouziya BOUZERDA, seront autant d’atouts formidables au service du développement et du rayonnement de notre Métropole.

Nous souhaitons que la prise de responsabilités du maire de Villeurbanne, qui vient soutenir ce trio dans l’ordre protocolaire, puisse mener ce dernier à voir les bienfaits de l’ouverture et à ce que les clivages politiques électoraux ne soient pas la constitutive d’inerties dans les politiques menées conjointement avec les autres collectivités, que ce soit au sein de la Métropole ou au-delà dans notre région.

Enfin, si nous saluons la mise en responsabilités de Catherine PANASSIER, élue MoDem à la Ville de Lyon, qui enrichira la Commission Permanente de son expérience et de ses profondes valeurs humanistes, nous regrettons que le travail de fond, titanesque et unanimement reconnu, d’Eric DESBOS, sur la gestion des collèges et de la petite enfance, et dans le même souci de représentation de la sensibilité centriste qu’il contribue largement à incarner dans cette collectivité, n’ai pas été l’objet d’une meilleure reconnaissance que nous aurions considéré comme légitime.

Pour le MoDem du Rhône & de la Métropole de Lyon,
François-Xavier Pénicaud, Président ;
Carine Frappa & Benoît Courtin, portes-paroles.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire