Patrick Mignola grise
 

Lettre de Patrick MIGNOLA aux adhérents MoDem d’Auvergne-Rhône-Alpes

Le 12 juin 2015, Patrick Mignola, chef de file désigné pour les échéances régionales des 6 & 13 décembre 2015, a adressé le courrier d’intention suivant aux adhérents du Mouvement Démocrate d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Chers amis démocrates,

Comme vous le savez, le bureau exécutif de notre mouvement m’a désigné comme chef de file pour les élections régionales de décembre prochain.

Les présidents et délégués de fédération, les élus de terrain, les jeunes démocrates, de nombreux militants ont d’ores et déjà relayé notre entrée en campagne et ont commencé à travailler au projet que nous avons la responsabilité d’incarner au cours des mois qui viennent. Je les remercie pour leur précieux soutien.

Mais je tenais à vous écrire directement pour vous dire qui je suis ce que je crois et ce que nous devrons porter ensemble au cours de cette campagne comme vous le trouverez dans le document ci-joint.

Car, j’ai besoin de chacun d’entre vous. Car cette Région nouvelle a besoin de nous, elle a besoin d’un projet qui lui ressemble.

J’ai sollicité François-Xavier Pénicaud pour mener notre direction de campagne. Il sera assisté de deux directrices adjointes : Christine Crost-Audin pour l’Auvergne et Marina Ferrari pour Rhône-Alpes, Géraldine Lehideux m’a fait le plaisir d’accepter de diriger la communication.

Je remercie tous ceux qui prennent sur leur temps bénévole pour m’épauler : Grégory Basin pour mon agenda, Catherine Pacoret pour les réseaux sociaux, Philippe de Longevialle et Odile Mignola-Flute pour la rédaction à mes côtés du projet auquel travaillent nos groupes de réflexion, dont je salue aussi l’engagement.

Cette équipe binômera dans les jours qui viennent avec celle que Franck Reynier met en place pour l’UDI et s’enrichira des personnalités qui nous rejoignent tous les jours.

Je compte sur vous pour travailler à nos côtés pour réussir cette campagne. Je serai heureux de pouvoir vous revoir lors d’un moment convivial le samedi 20 juin à 12h30 à La Ravoire, Salle Saint Etienne (colline de l’Eglise) et j’espère que vous serez nombreux pour ce lancement de ma campagne savoyarde.

Amicalement,

Patrick Mignola


LE PROJET que je vous propose

Auvergne -Rhône-Alpes a besoin d’une politique qui lui ressemble, porté par les femmes et les hommes qui la vivent chaque jour. Je suis chef d’entreprise et je sais que, au-delà des politiques, c’est la société civile, les entrepreneurs, les salariés, les chercheurs et les services publics de proximité qui font notre identité et notre prospérité.

Je suis élu depuis 20 ans et je sais que cette région est celle de l’équilibre, de la modération et de l’ouverture à l’Europe et au Monde. C’est en respectant cette identité que nous devons inscrire notre action.

Ce n’est pas en tenant des propos clivants, voire blessants, sur les sujets qui nous divisent et nous confrontent que nous pouvons agir au service de la collectivité. Les inquiétudes sont telles dans les familles, les incertitudes sont si inquiétantes dans les quartiers, les entreprises, les services publics que nous ne pourrons relever les défis qu’en étant
respectueux les uns des autres pour unir nos forces.

Attiser les peurs ou les instincts sur Schengen et l’immigration, sur l’Islam et les menus des cantines, sur le mariage pour tous ou sur l’identité nationale permet peut-être d’espérer des succès électoraux ou de persuader certains militants qu’ils ont raison seuls contre tous, mais cela revient à diviser pour régner, pour ensuite régner sans agir puisque la société sera divisée et immobilisée dans ses divergences.

Nous devons, au contraire, être ceux qui proposent de mobiliser des énergies sur ce qui nous rassemble. Nous pouvons dépasser les clivages grâce à un projet politique qui parle d’abord d’emploi, de services, de jeunesse et d’avenir.

Et je veux remettre la Région au service de l’Emploi. A travers les PME, à travers l’ouverture internationale de nos industries et nos centres de recherche, à travers l’apprentissage et la formation, initiale ou continue.

Je veux une Région qui investit et qui innove, qui crée de la richesse et de l’emploi, au lieu de cultiver les différences sur la manière de vivre, de penser ou de prier de nos habitants !

En tout cas, lorsque je gère mon entreprise, je ne lance pas tous les jours des débats sur l’Europe, les musulmans ou l’homosexualité : je manage, je forme, je mobilise pour additionner les talents et les diversités autour d’un projet commun.

C’est ce que nous avons la responsabilité d’entreprendre pour Auvergne-Rhône-Alpes.

 

LA RESPONSABILITE que je souhaite assumer avec vous

Je souhaite que nous portions ensemble ce projet politique neuf, fondé sur une dynamique de changement, sur des politiques de proximité et sur le respect des différences, qu’elles soient territoriales, politiques ou personnelles.

Aujourd’hui la majorité de gauche sortante achève à ce mandat exsangue et condamnée à l’immobilisme car elle court après des alliances avec l’extrême gauche et l’écolo-gauchisme.

La droite qui se propose de lui succéder tient malheureusement un discours qui court après les électeurs d’extrême droite au risque de les persuader qu’ils ont raison.

Je crois que les électeurs FN ont plutôt besoin de projets concrets sur l’économie, sur la lutte contre le déclassement, sur le sentiment d’abandon de certains territoires et certains quartiers, sur l’avenir de nos services publics et celui de nos enfants. Ils ont besoin qu’on leur apporte des réponses plutôt qu’on leur répète leurs questions.

Entre l’immobilisme de gauche et les dérives droitières, nous avons donc l’obligation d’offrir un choix aux électeurs. Sans quoi ils se réfugieront dans l’abstention ou alimenteront encore le vote extrême. Or, le Centre est bien l’espace politique le plus éloigné des extrêmes.

Finalement, nous sommes ceux qui ne veulent plus de Hollande mais qui ne veulent pas du retour de Sarkozy. Je crois que nous sommes nombreux à nous désoler du spectacle du président déchéant qui veut rester et du président déchu qui veut revenir.

Ces convictions et ces constats doivent nous permettre de rassembler largement autour de nous. Nous travaillerons avec nos amis de l’UDI car le Centre se doit d’être uni ; nous allons nous ouvrir à des personnalités de la droite modérée, qui n’est pas représentée dans cette élection, et aux déçus du socialisme.

C’est une nouvelle force que je vous propose de créer. Une force régionale qui puise son énergie dans les racines de cette région, qui est celle de Valéry Giscard d’Estaing et de Raymond Barre, et qui se nourrit de tous ceux qui vivent, travaillent et animent ce territoire pour qu’il réussisse.

Une nouvelle génération d’élus doit émerger de cette élection régionale, qui en devra en finir avec les pratiques anciennes que les électeurs abhorrent et qui saura préparer l’avenir car elle sera issue du concret, du réaliste et du courageux qui sont le quotidien de cette Région.

C’est mon engagement dans cette campagne et je souhaite que nous le portions ensemble.

Patrick MIGNOLA

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire

je suis heureux qu une alternative à Mr Wauquiez soit offerte aux electeurs de notre région

Par gauthier, le 20 juin, 2015